Ayant une grande passion pour les arts plastiques, Jenny Jacottet est connue pour ses sculptures représentant les animaux ou le corps humain, mais dans une expression artistique authentique qui se base sur la danse principalement. Renommée pour ses œuvres sur métal, il apprend également l’art plastique aux adultes et aux enfants afin d’élargir son expérience et ses influences.

Son parcours

À la suite d’un enseignement pluridisciplinaire à l’École supérieure des Arts et Techniques de Paris, Jenny Jacottet a d’abord connu sa passion pour les arts plastiques grâce à l’architecture d’intérieur et la décoration de théâtre. Cette activité lui permettra de s’initier et de maîtriser les techniques sculpturales ce qui va par la suite faire naître sa passion pour la sculpture. Il se décide alors à se concentrer pleinement sur la sculpture monumentale pendant 2 ans pour ensuite repartir dans sa ville natale, Chartres,  et enseigner sa passion dans un atelier d’éveil en collaboration avec un professeur de danse. Grâce à cet enseignement et à sa formation à la Faculté des Arts plastiques (Licence à Paris), il a pu élargir ses horizons tout en explorant une nouvelle forme d’expression artistique, dont la danse. Il va même devenir sa principale source d’inspiration.

À la recherche de la perfection

Grâce à son expérience en tant qu’artiste sculpteur et enseignant, Jenny Jacottet a su trouver sa technique de travail personnelle et décide de se consacrer à la sculpture en métal. Une façon de confectionner ses œuvres inspirées des danseurs, son but est de saisir les mouvements éphémères et instables du corps. Ainsi, son œuvre devient une « silencieuse expression de l’instabilité de l’existence ». Si ses sculptures sont tant reconnues, c’est surtout grâce à leur authenticité puisque Jacottet procède à une recherche plastique des plus parfaites sans passer par la narration ou la caricature. Son travail est ainsi lent, mais le résultat est passionnant : alliant assemblage et désassemblage, construction et destruction ou encore collage et découpage pour trouver l’équilibre entre les deux.

Des sculptures recherchant l’harmonie entre force et fragilité

Tout au long de son travail, Jenny Jacottet joue à un jeu à la fois subtil et passionnant qui vise à rechercher l’équilibre entre le vide et le plein. Sa technique de travail, assez lent, lui permet de confectionner des œuvres situées dans un état de grâce entre force et fragilité. Nombreuses sont les œuvres qu’il a créées comme les sculptures animalières, les sculptures monumentales, les sculptures de chevaux et le corps humain. Il a également réalisé de nombreux dessins représentant des dessins nus, des chevaux, des animaux divers et un autre que Jacottet a nommé « Les habités », représentant une veste qui bouge sans qu’une personne la porte.